top of page

La Nuit au Musée : Voyage en plein art

Connaissez-vous les nocturnes ?


Les nocturnes sont pour la première fois initiées à Berlin en 1997 avec « La longue nuit des musées », un événement durant lequel les visiteurs ont accès gratuitement aux collections et expositions des œuvres d’art. Il faut attendre 2005 pour que la pratique se démocratise en Europe.

À Paris, chaque année au mois de juin, ce sont les Nuits Blanches qui procurent le temps d’une soirée, un sentiment d’exclusivité et de festivités sans pareil autour des musées et institutions culturelles les plus emblématiques de la capitale et de ses environs. Un évènement majeur de la vie culturelle et artistique parisienne qui est devenu un rendez-vous incontournable pour tous les amateurs d’art. Animations, spectacles, concerts, projections… L’ambiance y est festive et les installations temporaires réparties aux quatre coins de la ville attirent des dizaines de milliers de visiteurs chaque année.


Comment la nuit change t-elle la perception des œuvres ?


Les visites nocturnes donnent aux œuvres d’art une dimension mystique. Une ambiance tamisée où sculptures et toiles semblent s’animer à l’instar du célèbre film de Shawn Levy.

La nuit confère une nouvelle portée symbolique et transforme la perception des couleurs et des formes. Paradoxalement c’est dans l’obscurité que notre regard s’éclaire et s’ouvre à de nouvelles perspectives et connaissances. Éclairées par les seules lumières artificielles, les œuvres nouent avec les visiteurs une relation plus intime, laissant libre court à l’imaginaire. C’est dans cet atmosphère confidentielle avec une fréquentation amoindrie que l’Art et son histoire se dévoilent. Les secrets les plus intimes peuplant les musées, ne demandent alors qu’à être percés !


Une quête proposée par le musée Picasso sous une forme innovante. En 2021 la célèbre institution culturelle a offert au public la chance de passer une nuit et une journée entières sans sommeil ! Un événement inédit : les 24h du Musée Picasso.


Quel était le programme des 24h du Musée Picasso ?


De 9h30 le samedi 21 septembre à 9h30 le dimanche 22 septembre 2021 se sont succéder des activités, des ateliers, des visites (parfois imaginaires), des rencontres et des dialogues autour des expositions et de l’univers du musée.

Des événements exclusifs tels que des émissions ou des DJ Set rassemblant les meilleurs artistes, conférenciers et intervenants ont pu réjouir les milliers de visiteurs venus pour l’occasion.


Durant la nuit, le musée était peuplé de comédiens en costume d’époque, plongeant les visiteurs dans un univers enchanteur riche d’histoires et de savoir. Un orchestre classique a, quant à lui, donné voix aux œuvres. Une union pour une expérience sensorielle mémorable.


À La Petite Écurie, nous avons eu la chance de capturer cet événement hors norme.

Un réalisateur, cinq chefs opérateurs se sont relayés all night long.


Comment attirer de nouveaux visiteurs ?


Rendre accessible l’art pour tous est une mission essentielle de nos musées. Ils sont sans cesse en quête de nouveautés et tentent de se renouveler pour attirer de nouveaux visiteurs, notamment les jeunes. L’exploration de nouveaux territoires telle que la réalité augmentée devient alors un terrain de jeu stratégique.


Une des dernières innovations en matière de représentation n’est autre que l’IA générative. Elle permet d’insuffler une nouvelle vie aux expositions en créant des éléments dynamiques et interactifs. Par exemple, au Musée Munch à Oslo, les visiteurs peuvent reproduire les œuvres du célèbre peintre à l’aide de tablettes graphiques.

Un algorithme calcule et compare alors leur coup de crayon au style inimitable de l’artiste.


Sur le même modèle, d’autres grands musées européens proposent une visite où des personnages fictifs en 3D deviennent guides et participent aux reconstitutions virtuelles de civilisations anciennes. Des expériences immersives qui facilitent l’apprentissage ludique.


Du côté de la VR, c’est muni d’un casque qu’il est possible d’effectuer une balade « dématérialisée » autour des œuvres. Bientôt en combinant la réalité virtuelle à l’intelligence artificielle générative, le spectateur pourra « passer de l’autre côté du miroir » en s’introduisant au cœur des tableaux. Il contemplera les proportions de l’œuvre, les couches de peintures, les volumes et les couleurs apparaitront sous un nouveau jour. Un voyage en 4D qui transcende les limites de l’espace-temps.


Alors qui ne serait pas tenté d’être immergé dans son œuvre préférée et de se confondre avec elle ? Il suffirait d’en avoir envie pour passer de visiteur à œuvre sacrée et admirée. Jamais la réalité n’aura autant ressemblé à de l’art...

À La Petite Écurie on rêverait de visiter La Nuit Etoilée de Van Gogh grâce à l’IA générative et à la VR.


À La Petite Écurie on rêverait d’être La Nuit Etoilée de Van Gogh.

Et vous ? Quelle serait votre œuvre ? 




Merci à @Jade pour cet article !

56 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


noir rose.png
bottom of page